samedi 14 novembre 2020

CONFESSSIONS, ADORATION DU SAINT SACREMENT ET COMMUNION à l'église Saint-Bernard - dim. 15 novembre

 


Cher(e)s ami(e)s,


L'interdiction de rassemblement dans les églises ne vise pas les actes individuels de piété qui restent autorisés à l'intérieur des édifices cultuels.

Monseigneur Ginoux, évêque de Montauban s’est exclamé le 29 octobre 2020 à l’annonce du décret :

« c’est facile de demander aux évêques d’avancer s’il n’y a personne derrière eux. Envahissez les églises aux heures de messes, demandez la messe et évêques et prêtres viendront la célébrer… Des actes pas des mots ! »

Prenons le aux mots, et envahissons individuellement l'église demain matin le 15 novembre 2020 entre 10 h et 12 h.

Outre vos actes individuels de piété, vous pourrez :

- y recevoir individuellement le sacrement de la réconciliation,

- y adorer individuellement le Saint-Sacrement,

- y recevoir individuellement le Sacrement de la communion.

Faisons de la contrainte de l'interdiction de rassemblement, l'occasion d'un intime et profond cœur à cœur avec notre Seigneur Dieu, à défaut de corps à corps.

Le port du masque sanitaire est bien évidemment obligatoire, la désinfection des mains à l'entrée l'est tout autant. Le service d'ordre y veillera.

Veuillez observer scrupuleusement des gestes simples, desquels dépendra la possibilité pour nous de célébrer la royauté sociale de Jésus-Christ par un culte divin réduit.

En attendant rappelons nous les paroles de Saint-Augustin :

 Est un véritable sacrifice toute action opérée pour adhérer à Dieu dans la sainte communion et pouvoir être bienheureux " (S. Augustin, civ. 10, 6). 

Munissez-vous de l'attestation dérogatoire de déplacement ci-jointe à renseigner manuellement.

Cordialement en notre Seigneur

Arnaud

mercredi 11 novembre 2020

Rassemblement pour la défense de la Messe - Metz - 10h

Chers amis,

dans le prolongement de notre action juridictionnelle qui a donné lieu à l'ordonnance décevante du 7 novembre dernier, nous voulons manifester notre soutien aux évêques qui ont été renvoyées à la médiation avec le gouvernement.

Pour cela, et ainsi que le décret du 29 octobre 2020 l'y autorise en son article 3, nous avons déclaré une manifestation pour revendiquer le droit fondamental au rassemblement dans les églises.
Cette manifestation aura lieu dimanche 15 novembre 2020 à 10h, soit l'heure habituelle de la messe, sur la place Durutte qui fait face à l'église Saint-Bernard.

Venez nombreux et diffusez largement l'information. Groupe de fidèles attachés à la liturgie tridentine de l'église Saint-Bernard de Metz 

Renseignements : motupropriometz@gmail.com

vendredi 6 novembre 2020

Rosaire pour la France - samedi 7 novembre - 16h

Chers amis,

hélas ce samedi nous ne pourrons nous retrouver ensemble pour prier notre Rosaire pour la France, l'esclavage imposé par ce gouvernement diabolique, qui veut couper tout lien social et spirituel pour nous soumettre par la peur et la culpabilisation, se faisant chaque jour plus oppressant.

Dans cette nuit noire du mensonge, de la manipulation et de la tromperie généralisés, il nous faut pourtant plus que jamais rester en union de prières.

Nous ne reverrons jamais le monde d'avant et sans doute ne devons-nous pas le souhaiter. Son éloignement de Dieu ne pouvait qu'aboutir à la situation actuelle.

Mais face au nouvel ordre mondial satanique qui se dévoile peu à peu, il importe de ne plus masquer son regard et de demeurer ancré dans le Seigneur afin qu'Il nous donne la grâce de témoigner et de nous offrir.

Je vous invite donc ardemment à prier le Rosaire en communion, ce samedi 7 novembre à 16h, ou quand vous le pourrez dans la journée, depuis chez vous ou l'église la plus proche si elle est ouverte.

Vous pouvez télécharger le carnet du Rosaire en PDF ici (pendant 7 jours) ou lire son déroulé ici.

Voici aussi quelques paroles de Mgr Vigano, archevêque, ancien nonce apostolique aux États-Unis d'Amérique :

"[...]En ces heures, alors que les portes de l'Enfer semblent prévaloir, permettez-moi de m'adresser à vous avec un appel, auquel j'espère que vous répondrez promptement et avec générosité. Je vous demande de faire un acte de confiance en Dieu, un acte d'humilité et de dévotion filiale au Seigneur des armées . Je vous demande à tous de prier le Saint Rosaire, si possible dans vos familles ou avec vos êtres chers, vos amis, vos frères et sœurs, vos collègues, vos camarades soldats. Priez avec l'abandon des enfants qui savent avoir recours à leur Très Sainte Mère pour lui demander d'intercéder devant le trône de la Divine Majesté. Priez avec une âme sincère, avec un cœur pur, dans la certitude d'être entendu et répondu. Demandez-lui - elle qui est l'aide des chrétiens, Auxilium Christianorum- pour vaincre les forces de l'ennemi; demandez-lui - elle qui est terrible comme une armée en bataille (Cantique 6:10) - d'accorder la victoire aux forces du Bien et d'infliger une défaite humiliante aux forces du Mal.

Demandez à vos enfants de prier en utilisant les saintes paroles que vous leur avez enseignées: ces prières confiantes s'élèveront vers Dieu et ne resteront pas sans réponse. Faites prier les personnes âgées et les malades, afin qu'ils puissent offrir leurs souffrances en union avec les souffrances que Notre Seigneur a souffertes sur la Croix quand il a versé son Précieux Sang pour notre Rédemption. Faites prier les jeunes filles et les jeunes filles pour qu'elles se tournent vers elle qui est le modèle de la pureté et de la maternité. Et vous, hommes, devez aussi prier: votre courage, votre honneur et votre audace seront rafraîchis et fortifiés. Vous tous, prenez cette arme spirituelle, devant laquelle Satan et ses serviteurs se retirent furieusement, parce qu'ils craignent la Très Sainte Vierge, elle qui est Toute-Puissante par Grâce [...].

Ne vous laissez pas décourager par les tromperies de l'ennemi, encore plus en cette heure terrible où l'impudence du mensonge et de la fraude ose défier le ciel. Les heures de nos adversaires sont comptées si vous priez, si nous prions tous avec foi et avec la véritable ardeur de la charité. Que le Seigneur accorde qu'une seule voix pieuse et fidèle s'élève de vos maisons, de vos églises et de vos rues! Cette voix saura se faire entendre [du Ciel], car elle sera la voix d'un peuple qui crie, au moment où la tempête fait rage le plus violemment: « Sauve-nous, Seigneur, nous périssons! »(Mt 8, 25).

Les jours qui nous attendent sont une occasion précieuse pour vous tous, et pour ceux qui s'unissent spirituellement à vous de toutes les parties du monde. Vous avez l'honneur et le privilège de pouvoir participer à la victoire de cette bataille spirituelle, de manier l'arme puissante du Saint Rosaire comme nos pères l'ont fait à Lépante pour repousser les armées ennemies.

Priez avec la certitude de la promesse de Notre Seigneur: « Demandez et l'on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et la porte vous sera ouverte » (Lc 11, 9). Le roi des rois, à qui vous demandez le salut de votre nation, récompensera votre foi. Votre témoignage, souvenez-vous de cela, touchera le cœur de Notre Seigneur, multipliant les Grâces célestes qui sont, plus que jamais, indispensables pour remporter la victoire.[...]"

Que Dieu nous garde !

vendredi 30 octobre 2020

Défense de la Sainte Messe en justice

 Communiqué de presse

Plusieurs fidèles attachés à la forme extraordinaire de la Liturgie de l’Eglise et constituant un groupe stable au sens du Motu Proprio du Souverain Pontife BENOIT XVI du 7 juillet 2007 pour lequel la messe est desservie à l’Eglise Saint-Bernard à Metz-Plantières par des chapelains diocésains et membres de la fraternité sacerdotale Saint-Pierre, ont à nouveau décidé de manifester judiciairement leur opposition à la violation de leurs libertés fondamentales résultant de l’interdiction réitérée de l’exercice public du culte divin et de la pratique de la vie sacramentelle.

L’ordonnance du Conseil d’Etat du 18 mai 2020 statuant en référé-liberté n’a absolument pas été prise en considération dans le cadre de l’adoption du décret du 2020-1310 du 29 octobre 2020 puisque les dispositions interdisant de facto l’exercice public du culte divin sont rigoureusement identiques à celles qui avaient été prises dans le décret 2020-548 du 11 mai 2020 et qui ont été censurées.

Fait rarissime, le Conseil d’Etat avait pris la peine d’assortir son ordonnance d’un communiqué de presse en précisant :

Le Conseil d’Etat « juge que l’interdiction générale et absolue présente un caractère disproportionné au regard de l’objectif de préservation de la santé publique et constitue ainsi, eu égard au caractère essentiel de cette composante de la liberté de culte, une atteinte grave et manifestement illégale à cette dernière.

En conséquence, il enjoint au Premier ministre de modifier, dans un délai de huit jours, le décret du 11 mai 2020 en prenant les mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu applicables en ce début de « déconfinement », pour encadrer les rassemblements et réunions dans les établissements de culte ».

Nous considérons que :

-        En ne limitant pas dans le temps l’interdiction de rassemblement public dans les lieux de culte,

-        En ne réservant absolument aucune dérogation à la pratique publique du culte comme cela était le cas dans le décret 2020-1262 du 16 octobre 2020,

-        En ne réservant la décision ni à la compétence ni même à l’avis d'un représentant de l’Etat chargé de l’administration d’un territoire donné,

Le Premier Ministre a une nouvelle fois violé les droits et libertés des catholiques de participer publiquement au culte divin et y recevoir le sacrement de l’eucharistie dans des circonstances que nous considérons contraires, d’une part à l’exigence de proportionnalité, et d’autre part à l’obligation d’adaptation temporelle et locale, telles que ces conditions ont été posées par le juge de la liberté du Conseil d’Etat dans son ordonnance précitée de principe du 18 mai 2020.

Cette atteinte absolue sera par conséquent soumise à sa juridiction dès ce jour en référé-liberté.

Metz, le 30 octobre 2020

Pour le groupe de fidèles

"Groupe de fidèles attachés à la forme extraordinaire de la Liturgie de l’Eglise constituant un groupe stable au sens du Motu Proprio du Souverain Pontife BENOIT XVI du 7 juillet 2007, accueilli à la Paroisse Saint-Bernard à Metz-Plantières

N'hésitez pas à nous soutenir en vous joignant à la procédure, plus nous serons nombreux plus nous aurons de poids.

Renseignements : motupropriometz@gmail.com

dimanche 27 septembre 2020

Rosaire pour la France - samedi 3 octobre 2020 - 16h - La Salette - Vany (57)

Le prochain Rosaire pour la France aura lieu samedi 3 octobre à 16h au sanctuaire de la Salette de Vany (Villers l'Orme).


Il sera suivi par un verre de l'amitié.



mercredi 2 septembre 2020

Rosaire pour la France - samedi 5 septembre 2020 - 16h - La Salette - Vany (57)

 Le prochain Rosaire pour la France aura lieu samedi 5 septembre à 16h au sanctuaire de la Salette de Vany (Villers l'Orme).

Il sera suivi par un verre de l'amitié.